» » Les Hautes-Courennes

Les Hautes-Courennes

Posté dans : Où aller ? | 0

Les Hautes-Courennes

(Cliquer sur les photos pour un meilleur effet)

Gîte des Hautes-Courennes, avril 2005. Photo : J.-M. Gayman

Gîte des Hautes-Courennes, avril 2005. Photo : J.-M. Gayman

Entre Viens et Saint-Martin-de-Castillon, dans la partie la plus orientale du Vaucluse, face au Grand Luberon, les gîtes (label WWF) des Hautes-Courennes offrent à l’entomologiste (comme à ses proches) de multiples avantages :

• un panorama superbe sur le Luberon (au Sud) et sur les Alpes de Haute Provence (à l’Est)
• un choix inépuisable de visites dans la partie non touristique (pourtant la plus belle) du Parc Naturel Régional du Luberon : Viens, Caseneuve, Céreste, Oppedette, Colorado provençal, Apt, Montagne de Lure, Manosque, Luberon, etc.
• des randonnées sur le plateau et dans le vallon des Hautes-Courennes : garrigue, champs d’épeautre, champs de lavande, étang, etc.
• une nature préservée présentant une réelle richesse florale et faunistique (oiseaux, lièvres, lézards, etc.)
• des gîtes bien conçus et agréablement décorés pour un prix très abordable
• une piscine magnifique
• et beaucoup de papillons, tant pour la diversité – plus de 70 espèces de rhopalocères – que pour la densité des individus.

À noter que Zerynthia polyxena (DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775) abonde en demeurant extrêmement localisée : il m’a fallu plusieurs séjours en avril pour découvrir le biotope précis, pourtant peu éloigné d’un chemin où je prospectais régulièrement ! Zerynthia rumina (LINNAEUS, 1758) est aussi présente en effectifs plus réduits.

Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, femelle. Photo : David Demerges, 2 mai 2005.

Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, femelle. Photo : David Demerges, 2 mai 2005.

Zerynthia rumina LINNAEUS, 1758, mâle. Photo : E. Sylvestre, 11 mai 2008

Zerynthia rumina LINNAEUS, 1758, mâle. Photo : E. Sylvestre, 11 mai 2008

(Ces deux photos de Z. polyxena et Z. rumina sont tirées du site : galerie-insecte.org)

En résumé, les Hautes-Courennes s’avèrent un lieu privilégié pour passer de superbes vacances en pleine nature, en abandonnant, sans trop de culpabilité, une partie des siens au bord de la piscine et s’en aller explorer lavandes et garrigues.

Informations sur le site de Linda Lorentz.

Les Hautes-Courennes en avril 2005. Vue sur la garrigue et le ravin des Fouix. Photo : J.-M. Gayman

Les Hautes-Courennes en avril 2005. Vue sur la garrigue et le ravin des Fouix. Photo : J.-M. Gayman

Les Hautes-Courennes : l'étang, la garrigue, les champs de lavande. Avril 2005. Photo : J.-M. Gayman

Les Hautes-Courennes : l’étang, la garrigue, les champs de lavande. Avril 2005. Photo : J.-M. Gayman

Les Hautes-Courennes en avril 2005. Au premier plan : champs de lavande ; au second : plateau de Coupon ; au troisième : vallée du Calavon. Au fond : le Grand Lubéron. Photo : J.-M. Gayman

Les Hautes-Courennes en avril 2005. Au premier plan : champs de lavande ; au second : plateau de Coupon ; au troisième : vallée du Calavon. Au fond : le Grand Lubéron. Photo : J.-M. Gayman

Les Hautes-Courennes. Vue vers le Sud : oliviers, vallon de Fouix, vallée du Calavon et Grand Lubéron. Mai 2005. Photo : J.-M. Gayman

Les Hautes-Courennes. Vue vers le Sud : oliviers, vallon de Fouix, vallée du Calavon et Grand Lubéron. Mai 2005. Photo : J.-M. Gayman

Vue vers le Nord-Est : le plateau de Coupon et, dans le lointain, les Alpes. Avril 2005. Photo : Jean-Marc Gayman

Vue vers le Nord-Est : le plateau de Coupon et, dans le lointain, les Alpes. Avril 2005. Photo : Jean-Marc Gayman

Les Hautes-Courennes. Vue vers le Sud-Est : le hameau de Fouix, la vallée du Calavon et le Grand Lubéron. Fin avril 2005. Photo : J.-M. Gayman

Les Hautes-Courennes. Vue vers le Sud-Est : le hameau de Fouix, la vallée du Calavon et le Grand Lubéron. Fin avril 2005. Photo : J.-M. Gayman

Photo satellite IGN (Géoportail) : les Hautes-Courennes

Photo satellite IGN (Géoportail) : les Hautes-Courennes

Carte IGN (Géoportail) des Hautes-Courennes

Carte IGN (Géoportail) des Hautes-Courennes

Une indication bibliographique : FAVET, Claude & FRAPA, Pierre, Le Luberon des insectes, Parc naturel régional du Luberon (1998) :

luberon_des_insectes.jpg

Névroptère : Ascalaphus ottomanus GERMAR, 1817. Brunet (Alpes-de-Haute-Provence), 14 juin 2008. Photo : J.-M. Gayman

Ascalaphus ottomanus GERMAR, 1817. Brunet (Alpes-de-Haute-Provence), 14 juin 2008. Ce névroptère est commun aux Hautes-Courennes au printemps. Photo : J.-M. Gayman

Localisation des photos autour des Hautes-Courennes

Localisation des photos autour des Hautes-Courennes

Carte IGN (Géoportail) de la région de Saint-Martin-de-Castillon

Carte IGN (Géoportail) de la région de Saint-Martin-de-Castillon

Répondre