» » Parides vercingetorix : nouvelles rencontres en Guyane

Parides vercingetorix : nouvelles rencontres en Guyane

Posté dans : Identification | 11

Parides vercingetorix OBERTHÜR, 1888 = P. coelus (BOISDUVAL, 1836), mâle capturé sur le Sentier des Gros Arbres à Saül en nov. 2009. C. Castelain leg. Photo : Louis Diringer

Parides vercingetorix OBERTHÜR, 1888 = P. coelus (BOISDUVAL, 1836), mâle capturé sur le Sentier des Gros Arbres à Saül en nov. 2009. C. Castelain leg. Photo : Louis Diringer

(Cliquez sur cartes et photos pour un meilleur effet !)

Parides vercingetorix  OBERTHÜR, 1888 (Papilionidae, Troidini) vole en Guyane et probablement au Surinam. C’est un papillon réputé rare, voire très rare. Il est surtout rare dans les collections. Dans les années 1920-1930, les collecteurs (souvent d’ex-bagnards) d’Eugène Le Moult en ont procuré quelques exemplaires à des collectionneurs privés et à des Musées. Selon Sébastien Demay, «une femelle (coll. Boullet) figure au Muséum d’histoire naturelle de Paris et quelques spécimens sont également présents au British Muséum (Coll. Charles Oberthür)».

Parides vercingetorix en Guyane

Parides vercingetorix n’était connu que d’une toute petite partie de la Guyane : les environs de Saint-Laurent-du-Maroni. Cependant, Jean-Yves Gallard, possesseur d’un exemplaire provenant de Mana-Saint-Laurent, précise qu’existait, voici trente ou quarante ans, une petite colonie au Bagne des Annamites près de Montsinéry. C’est là que le célèbre Père Barbotin en récoltait.

La collection de Parides de Guyane de Jean-Yves Gallard à Cayenne. Parides vercingetorix est en haut à droite. 4 décembre 2011. Photo : J.-M. Gayman

La collection de Parides de Guyane de Jean-Yves Gallard à Cayenne. Parides vercingetorix est en haut à droite. 4 décembre 2011. Photo : J.-M. Gayman

Crique Anguille. Bagne des Annamites (Guyane), 19 novembre 2012. Photo : J.-M. Gayman

Crique Anguille. Bagne des Annamites (Guyane), 19 novembre 2012. Photo : J.-M. Gayman

En novembre 2009, Christian Castelain capture un mâle de vercingetorix sur le Sentier du Gros Arbre, près de Saül, au centre de la Guyane. Cette découverte élargit considérablement le territoire reconnu du papillon. On peut encore supposer qu’il vole au Surinam, bien qu’il ne soit toujours pas cité dans Hajo B.P.E. Gernaat, Borgesius G. Beckles, Tinde van Adel, Butterflies of Suriname – A Natural History, KIT Publishers, Amsterdam, 2012.

Sur Parides vercingetorix à Saül, voir l’article de Lépidoptères n°53, décembre 2012 :

lep_RLF_53_diringer_parides_vercingetorix_final

Paysage près de Saül (Guyane). 29 novembre 2011. Photo : J.-M. Gayman

Paysage près de Saül (Guyane) : la forêt traversée par le Sentier du Gros Arbre. 29 novembre 2011. Photo : J.-M. Gayman

P. vercingetorix au Plateau des Mines

En octobre 2012 et en novembre 2013, deux nouvelles rencontres avec Parides vercingetorix font la joie de deux membres de l’ALF. Elles se déroulent sur le Plateau des Mines, au sud de Saint-Laurent du Maroni, à proximité du Gîte Moutouchi (équipé pour la prospection entomologique).

Situation du Gîte Moutouchi à proximité du Maroni (Guyane)

Situation du Gîte Moutouchi à proximité du Maroni (Guyane)

La forêt autour du Gîte Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 17 octobre 2012. Photo : C. Chazal

La forêt autour du Gîte Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 17 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Environs du Gîte Moutouchi, Guyane. Photo : Gîte Moutouchi

Environs du Gîte Moutouchi, Guyane. Photo : Gîte Moutouchi

La forêt vue depuis le Gîte Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 19 octobre 2012. Photo : C. Chazal

La forêt vue depuis le Gîte Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 19 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Lever de soleil lors du passage de Morpho eugenia. Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 21 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Lever de soleil lors du passage de Morpho eugenia. Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 21 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Le Gîte Moutouchi au Plateau des Mines (Guyane), 19 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Le Gîte Moutouchi au Plateau des Mines (Guyane), 19 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Le Gîte Moutouchi, Guyane. Photo : Gîte Moutouchi

Le Gîte Moutouchi, Guyane. Photo : Gîte Moutouchi

Le Gîte Moutouchi au Plateau des Mines (Guyane) et le dispositif pour les collectes nocturnes, 19 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Le Gîte Moutouchi au Plateau des Mines (Guyane) et le dispositif pour les collectes nocturnes, 19 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Collecte nocturne au Gîte Moutouchi au Plateau des Mines (Guyane), 18 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Collecte nocturne au Gîte Moutouchi au Plateau des Mines (Guyane), 18 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Layon forestier et piège à Nymphalidae. Gîte Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 20 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Layon forestier et piège à Nymphalidae. Gîte Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 20 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Site de Parides vercingetorix. Gîte Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 17 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Site de Parides vercingetorix. Gîte Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 17 octobre 2012. Photo : C. Chazal

C’est dans un petit chemin, proche d’une crique, dans un sous-bois assez clairsemé, mais peu éclairé, vers 13 h, le 21 octobre 2012, que notre amie capture Parides vercingetorix. Dans la demi-heure suivante, ce sont six Parides chabrias ygdrasilla qui sont récoltés !

Parides vercingetorix OBERTHÜR, 1888 = P. coelus (BOISDUVAL, 1836), mâle capturé près du Gîte Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 21 octobre 2012. C. Chazal leg. Photo : C. Chazal

Parides vercingetorix OBERTHÜR, 1888 = P. coelus (BOISDUVAL, 1836), mâle capturé près du Gîte Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 21 octobre 2012. C. Chazal leg. Photo : C. Chazal

Parides chabrias ygdrasilla HEMMING, 1935. Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 19 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Parides chabrias ygdrasilla HEMMING, 1935. Moutouchi, Plateau des Mines (Guyane), 19 octobre 2012. Photo : C. Chazal

Parides chabrias ygdrasilla HEMMING, 1935, mâle. Rivière Comté (Guyane), 5 janvier 2012. Photo : C. Chazal

Parides chabrias ygdrasilla HEMMING, 1935, mâle. Rivière Comté (Guyane), 5 janvier 2012. Photo : C. Chazal

Le groupe chabrias

Parmi les Papilionidae LATREILLE, [1802], Troidini TALBOT, 1939, Parides HÜBNER, [1819], P. vercingetorix relève du groupe d’espèces III : chabrias (Sébastien Dumay). Voici quelques autres espèces de ce groupe :

Parides chabrias ygdrasilla HEMMING, 1935. Muséum National d'Histoire Naturelle. Photo : J.-M. Gayman

Parides chabrias ygdrasilla HEMMING, 1935. Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris. Photo : J.-M. Gayman

Parides quadratus spoliatus (STAUDINGER, 1898), Pérou septentrional. Coll. J. Porteneuve. Photo : J.-M. Gayman

Parides quadratus spoliatus (STAUDINGER, 1898), Pérou septentrional. Coll. J. Porteneuve. Photo : J.-M. Gayman

Parides pizarro steinbachi (ROTHSCHILD, 1905), Bolivie centrale. Coll. J. Porteneuve. Photo : J.-M. Gayman

Parides pizarro steinbachi (ROTHSCHILD, 1905), Bolivie centrale. Coll. J. Porteneuve. Photo : J.-M. Gayman

Parides hahneli (STAUDINGER 1882), Obidos (Brésil). Coll. J. Porteneuve. Photo : J.-M. Gayman

Parides hahneli (STAUDINGER 1882), Obidos (Brésil). Coll. J. Porteneuve. Photo : J.-M. Gayman

Parides vercingetorix OBERTHÜR, 1888 = P. coelus (BOISDUVAL, 1836), mâle capturé sur le Sentier des Gros Arbres à Saül en nov. 2009. C. Castelain leg. Photo : J.-M. Gayman

Parides vercingetorix OBERTHÜR, 1888 = P. coelus (BOISDUVAL, 1836), mâle capturé sur le Sentier des Gros Arbres à Saül en nov. 2009. C. Castelain leg. Photo : J.-M. Gayman

Concernant la synonymie entre P. vercingetorix et P. coelus, citons Louis Diringer : «Papilio coelus (BOISDUVAL, 1836) est un synonyme plus ancien que Papilio vercingetorix (OBERTHÜR, 1888) mais il ne peut pas être utilisé comme nom valide pour ce taxon car c’est un homonyme primaire de Papilio coelus (STOLL, 1781), qui est définitivement invalide. Par conséquent, le nom qui a été adopté comme valide pour le taxon est le plus ancien, à savoir P. vercingetorix, même s’il a été attribué postérieurement et que cela peut être source de confusion.»

Parides vercingetorix : le récit d’Alexis Passerieux

«Le lendemain de notre arrivée à Moutouchi (le jeudi soir), nous nous sommes baladés sur les layons autour du camp, à la recherche de Parides ! Une petite joie déjà, d’attraper deux mâles lysander et une femelle. Le soir Franck me dit qu’ils ont ouvert un nouveau layon au bout de la piste (peut-être est-ce celui que tu connais ? Je ne savais pas que tu avais déjà capturé un vercingetorix là-bas). Nous nous y rendons le lendemain et jusqu’à la cascade nous ne trouvons que peu de papillons. Cependant, au retour dans la zone la plus déclive, au niveau de la crique, un, deux …., trois chabrias ! (il est 14h00). La joie ! Nous nous en tenons à ceci pour cette journée, et je suis déjà ravi ! Et, bien sûr, le lendemain nous y retournons : il est 10h30, la journée s’annonce chaude et orageuse (nous avons eu pas mal de pluies durant le séjour). Vers le début du layon, sur un arbre avec de petites fleurs (merci à qui déterminera l’identité de cet arbre !), on découvre pas mal de Parides qui volettent, dont chabrias ! On attend, on observe, et là sur un arbre en fleur aussi (voir photos), au bord du chemin, à trois mètres de hauteur, un Parides, c’est une femelle et je l’attrape ! Mon père capture aussi : ce sont essentiellement des lysander, sesostris et aussi deux chabrias ! Au moment de mettre en papillote, je sors la « femelle » capturée : elle présente des androconies et un repli anal !!!!! C’est un mâle : un seul mâle en Guyane peut avoir l’air d’une femelle (tache blanche aux antérieures et rouge aux postérieures), c’est vercingetorix ! Je n’y crois pas ! Je réfléchis toute la journée. Dès notre retour au camp, je vérifie et le verdict est clair : c’est bien vercingetorix !

Voilà la petite histoire ! Nous y sommes retournés plusieurs fois. Concernant la petite crique, on y trouve également chabrias, sesostris et lysander, mais surtout aeneas qui n’était pas présent « en haut » : c’est une belle bête lui aussi !

Désormais, à force d’observations, j’arrive bien à faire la différence en vol entre un sesostris, un lysander, un aeneas, ce qui n’était pas évident au début ! Je me suis rendu compte aussi que la météo est très importante dans la hauteur du vol en forêt, mais aussi quant à l’activité des papillons.»

Parides vercingetorix OBERTHÜR, 1888 = P. coelus (BOISDUVAL, 1836), mâle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Parides vercingetorix OBERTHÜR, 1888 = P. coelus (BOISDUVAL, 1836), mâle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane) : arbre fréquenté par Parides vercingetorix, novembre 2013. Photo : A. Passerieux

Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane) : arbre fréquenté par Parides vercingetorix, novembre 2013. Photo : A. Passerieux

Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane) : fleur de l'arbre fréquenté par Parides vercingetorix, novembre 2013. Photo : A. Passerieux

Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane) : fleur de l’arbre fréquenté par Parides vercingetorix, novembre 2013. Photo : A. Passerieux

Le site de capture (près du Gîte Moutouchi, Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013) de P. vercingetorix. Photo : A. Passerieux

Le site de capture (près du Gîte Moutouchi, Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013) de P. vercingetorix. Photo : A. Passerieux

Cascade près du Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

Cascade près du Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

Parides chabrias ygdrasilla HEMMING, 1935, mâle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Parides chabrias ygdrasilla HEMMING, 1935, mâle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Parides chabrias ygdrasilla HEMMING, 1935, femelle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Parides chabrias ygdrasilla HEMMING, 1935, femelle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Layon fréquenté par Parides chabrias ygdrasilla. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

Layon fréquenté par Parides chabrias ygdrasilla. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

Layon fréquenté par Parides chabrias ygdrasilla. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

Layon fréquenté par Parides chabrias ygdrasilla. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

Layon fréquenté par Parides chabrias ygdrasilla. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

Layon fréquenté par Parides chabrias ygdrasilla. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

Parides sesostris sesostris (CRAMER, 1779), mâle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Parides sesostris sesostris (CRAMER, 1779), mâle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Parides sesostris sesostris (CRAMER, 1779), femelle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Parides sesostris sesostris (CRAMER, 1779), femelle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Parides vertumnus vertumnus (CRAMER, 1779), mâle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Parides vertumnus vertumnus (CRAMER, 1779), mâle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Couple de Parides aenas lucasi BROWN & LAMAS, 1994 (Gîte Moutouchi, Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Couple de Parides aenas lucasi BROWN & LAMAS, 1994 (Gîte Moutouchi, Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Coll. & Photo : A. Passerieux

Couple de Morpho helenor helenor (CRAMER, 1776). Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

Couple de Morpho helenor helenor (CRAMER, 1776). Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

Mesosemia philocles laetifica BATES, 1868, femelle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

Mesosemia philocles laetifica BATES, 1868, femelle. Gîte Moutouchi (Plateau des Mines, Guyane, novembre 2013). Photo : A. Passerieux

.

11 réponses

  1. Louis DIRINGER
    |

    Excellent article. Il est intéressant de noter que cette espèce est toujours présente en Guyane et non loin des sites où elle fût découverte. De plus cette région permet de découvrir une autre Guyane que celle habituellement prospectée par les entomologistes. Enfin, Franck et Isabelle, les propriétaires du gîte, sont formidables.

  2. Louis DIRINGER
    |

    Le récit de la capture de P. vercingetorix est captivant. Bravo à Alexis! De plus, il est très bien illustré et pour ceux qui ont eu la chance de se promener dans les forêts autour de Moutouchi, cela donne envie d’y retourner bien vite.
    La femelle de P. sesostris est superbe.

  3. keirsgieter
    |

    Alexis, quand on connait l’endroit, c’est vrai que c’est très bien résumé.
    Louis, c’est toi et Claude qui aviez inauguré ce nouveau layon cet été, de bons souvenirs avec des photos compromettantes de franchissement de criques peu orthodoxes!
    Bonnes fêtes à tous !
    Nous vous attendons en 2014 pour de nouvelles captures.
    [img]http://www.lepido-france.fr/wp-content/gallery/illustrations/Logo_MOUTOUCHI.jpg[/img]

  4. Jean-Marc GAYMAN
    |

    En 2014, j’espère bien venir et séjourner à Moutouchi !! Un long moment !!
    Jean-Marc

  5. Alexis Passerieux
    |

    Merci à vous !
    Je compte bien y retourner aussi : il y a pas mal de coins à prospecter et le séjour chez Isabelle et Franck est toujours très convivial .
    Alexis

  6. Jean-Marc GAYMAN
    |

    Où peut-on voir les “photos compromettantes” ?

  7. DIRINGER Louis
    |

    Les photos compromettantes sont réservées exclusivement aux habitués de Moutouchi, je ne voudrais pas qu’on épuise la force herculéenne de notre ami Franck. Ce que je peux dire c’est que le layon est superbe même si l’été dernier les papillons en général et les lycènes y étaient bien discrets. Mais il est vrai que Moutouchi se mérite et que l’on y retourne toujours avec bonheur.
    Bonnes fêtes à tous, Louis

  8. keirsgieter
    |

    Je n’ose pas Jean-Marc, je ne voudrais pas remettre en cause la prestance de mon ami Louis car sa réputation en prendrait un sacré coup.

  9. Jean-Marc GAYMAN
    |

    L’entomologie, sur le terrain (forêts équatoriales ou hautes montagnes, mangroves ou précipices), et non pas dans le confort du laboratoire ou de la bibliothèque, conduit bien souvent à des situations bizarres voire périlleuses. L’entomologiste qui les affronte en retire expérience et prestige. Aucun risque que la réputation de Louis en souffre. Bien au contraire ! Sa renommée s’étendra au firmament des sciences naturelles. Sic itur ad astra !

  10. Louis DIRINGER
    |

    Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute…
    Bien essayé, Jean-Marc mais ça ne marchera pas, tout comme moi au passage de cette fichue crique!
    Bonnes fêtes de fin d’année à tous, Amitiés
    Louis

  11. Allain
    |

    J’ai récolté un mâle de Parides vercingetoryx tout près de Kourou le 21.IX.2012 (nationale en direction de Sinnamary). Le biotope est en train d’être déboisé malheureusement. Cela élargit encore la cartographie…
    Cordialement
    Bruno Allain
    [img]http://www.lepido-france.fr/wp-content/gallery/illustrations/P.Vercingetoryx 1.jpg[/img]

Répondre