» » Printemps 2010 : les premiers papillons

Printemps 2010 : les premiers papillons

Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 8 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 8 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Pour saluer l’arrivée du printemps, nous présentons – sans aucune prétention entomologique ou esthétique – les premiers papillons photographiés, certains en plein Paris (la première «Belle dame», le 16 avril), les autres à Gagnières dans le Gard.

Vanessa cardui LINNAEUS, 1758. Paris, Quai de Jemmapes, 10ème arrdt, le 16 avril 2010. Photo : j.-M. Gayman

Vanessa cardui LINNAEUS, 1758. Paris, Quai de Jemmapes, 10ème arrdt, le 16 avril 2010. Photo : J.-M. Gayman

Vanessa cardui LINNAEUS, 1758. Paris, Quai de Jemmapes, 10ème arrdt, le 16 avril 2010. Photo : J.-M. Gayman

Vanessa cardui LINNAEUS, 1758. Paris, Quai de Jemmapes, 10ème arrdt, le 16 avril 2010. Photo : J.-M. Gayman

Callophrys rubi LINNAEUS, 1758. La Hable d'Ault, Cayeux-sur-Mer, 8 mai 2010. Photo : J.-M. Gayman

Callophrys rubi LINNAEUS, 1758. La Hable d’Ault, Cayeux-sur-Mer, 8 mai 2010. Photo : J.-M. Gayman

Pararge aegeria femelle capturée par une araignée-crabe (thomise). Cévennes, 2 mai 2010. Photo : Thierry Laugier

Pararge aegeria femelle capturée par une araignée-crabe (thomise). Cévennes, 2 mai 2010. Photo : Thierry Laugier

Pararge aegeria LINNAEUS, 1758, étang de Longchamp, 28 mai 2010. Photo : J.-M. Gayman

Pararge aegeria LINNAEUS, 1758, étang de Longchamp, Paris, 28 mai 2010. Photo : J.-M. Gayman

Pararge aegeria LINNAEUS, 1758, étang de Longchamp, 28 mai 2010. Photo : J.-M. Gayman

Pararge aegeria LINNAEUS, 1758, étang de Longchamp, Paris, 28 mai 2010. Photo : J.-M. Gayman

Camouflage

Fin avril, Thierry Laugier nous propose ces trois clichés :

 

Geometridae : Ennominae : Eurranthis plummistaria VILLERS, 1789. Gagnières (extrême nord du Gard), 11 avril 2010. Photo : T. Laugier

Geometridae : Ennominae : Eurranthis plummistaria VILLERS, 1789. Gagnières (extrême nord du Gard), 11 avril 2010. Photo : T. Laugier

«Voici deux photos d’une géomètre intéressante et peu connue du grand public qui, à la consultation du guide Leraut Papillons de nuit d’Europe (t. 2, Géomètres) et de l’excellente « bible » de notre collègue Roland Robineau s’avère répondre au doux nom d’ Eurranthis plummistaria VILLERS, 1789 (rapport à ses jolies antennes plumeuses). Elle volait dans mon village cévenol de Gagnières (extrême nord du Gard, autrement dit le « Grand Nord » pour les Marseillais, les tropiques pour les Nordistes…) ce 11 avril dernier.

Comme on peut le voir sur la seconde photo, ces couleurs vives, qui évoquent celles de certaines Écailles à première vue, revêtent un caractère nettement cryptique et lui permettent de se fondre sans trop de peine dans la végétation, composée à cette époque d’herbes plus ou moins sèches par endroits.

Geometridae : Ennominae : Eurranthis plummistaria VILLERS, 1789. Gagnières (extrême nord du Gard), 11 avril 2010. Photo : T. Laugier

Geometridae : Ennominae : Eurranthis plummistaria VILLERS, 1789. Gagnières (extrême nord du Gard), 11 avril 2010. Photo : T. Laugier

La même remarque vaut peut-être pour les Papilionidae du genre Zerynthia, très bariolés, offrant avec leurs « lignes brisées », un excellent camouflage dans la végétation (sur la photo : Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775).

Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775. Gagnières (extrême nord du Gard), 11 avril 2010. Photo : T. Laugier

Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775. Gagnières (extrême nord du Gard), 10 avril 2010. Photo : T. Laugier

Je ne sais si cette géomètre est vénéneuse ; cela doit être vrai pour les Zerynthia, dont les chenilles se nourrissent d’aristoloches.»

D’autres rhopalocères de Gagnières (Gard)

Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 8 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 8 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, in copula. Gagnières , entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 20 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, in copula. Gagnières , entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 20 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Anthocharis cardamines LINNAEUS, 1758, mâle. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 3 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Anthocharis cardamines LINNAEUS, 1758, mâle. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 3 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Anthocharis bella euphenoides STAUDINGER, 1869, femelle. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 18 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Anthocharis bella euphenoides STAUDINGER, 1869, femelle. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 18 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Callophrys rubi LINNAEUS, 1758. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 18 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Callophrys rubi LINNAEUS, 1758. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 18 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Pararge aegeria LINNAEUS, 1758. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 8 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

Pararge aegeria LINNAEUS, 1758. Gagnières, entre Alès et Aubenas (Nord du Gard), 8 avril 2010. Photo : Thierry Laugier

4 réponses

  1. Xavier Mérit
    |

    Dans mon jardin à Palaiseau – Essonne :

    26 mars : Polygonia c-album
    05 avril : Inachis io, Vanessa atalanta ….

    06 avril : Enfin le premier “vrai” papillon : un mâle d’Anthocharis cardamines.
    16 avril : mâles et femelles d’A. cardamines et un mâle de Pararge aegeria … Le printemps arrive enfin après un long froid hiver.

  2. Jean-Marc GAYMAN
    |

    Aux Hautes-Lisières (en bordure Nord de la Forêt de Dreux), le 29 mars, volait un Anthocharis cardamines mâle. Je n’ai pu le photographier !

  3. Angel Keymeulen
    |

    Nouvelles de Belgique. En ce dimanche 18 avril, volaient en Forêt Domaniale de Silly (Province de Hainaut) : Anthocharis cardamines, assez commun, uniquement des mâles très frais ; Pieris napi, commun, uniquement des mâles très frais ; Inachis io, quelques hibernants ; Pararge aegeria, rare et localisé. Quand j’étais adolescent (j’ai 50 ans, faites le compte), je trouvais dans cette forêt et dans les friches sylvatiques satellites : Apatura iris, Apatura ilia, Limenitis camilla, Argynnis paphia, Neozephyrus quercus, Satyrium w-album, Pyrgus malvae … espèces exceptionnelles pour la région du Hainaut Occidental, dans un ilot forestier, miraculeusement préservé du “béton vert” agricole environnant. Dans les années 60 du siècle dernier y volaient encore Nymphalis antiopa et Limenitis populi. Les trembles et les saules ayant été complètement éradiqués, la forêt étant gérée dans un seul but : la rentabilité en un minimum de temps, je vous laisse deviner ce qu’il reste de la faune entomologique …

  4. Jean-Marc GAYMAN
    |

    Commentaire de Luc Manil :
    “Mes premières sorties sur le terrain indiquent qu’il y a actuellement en Île-de-France un retard d’environ deux semaines, mais une abondance particulière des Piérides blanches (contrairement aux printemps 2008 et 2009), en particulier d’Anthocharis cardamines, comme d’ailleurs de sa plante nourricière principale Cardamine pratensis. Pieris napi est assez commun, comme l’est aussi déjà Celastrina argiolus.
    Un déplacement méridional vers le 10-15 avril m’a permis de constater le même retard et d’observer plusieurs espèces patrimoniales du début de printemps, dont Callophrys avis, plutôt abondant dans le Gard, où de nombreux Arbutus unedo – l’arbousier, leur plante-hôte – semblent souffrir cependant (maladie ? gel ? sécheresse ?) et Tomares ballus, bien présent sur ses biotopes préservés du Var. Par contre, d’autres biotopes connus ont subi des détériorations d’origine humaine, le plus souvent immobilières, en particulier dans la région de Bandol. Certains sont aussi désormais inaccessibles.”