» » Une belle aberration d’Aricia agestis

Une belle aberration d’Aricia agestis

Posté dans : Identification | 2

 

Glaucopsyche alexis PODA, 1761 & Polyommatus icarus ROTTEMBURG, 1775. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Glaucopsyche alexis PODA, 1761 & Polyommatus icarus ROTTEMBURG, 1775. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Localisation à Choisy-le-Roi (France, 94)

Localisation à Choisy-le-Roi (France, 94)

Localisation à Choisy-le-Roi (France, 94)

Localisation à Choisy-le-Roi (France, 94)

(Cliquer sur les photos pour un meilleur effet !)

Aricia agestis DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775

Belle aberration d'Aricia agestis DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, femelle. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Belle aberration d’Aricia agestis DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, femelle. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Discussion : Yvan Diringer, Luc Manil et Xavier Mérit

Yvan : C’est une fameuse aberration que M. Linh Quang Nguyen a prise en photo ! Pour l’identification, j’hésite quelque peu entre A. agestis et P. icarus (femelles). D’autant que les deux espèces sont connues pour produire ce type d’aberration. L’allure générale me fait pencher en faveur d’agestis, mais rien n’est moins sûr. Un cliché du verso serait utile !

Luc : C’est certainement une aberration majeure d’une femelle de lycène (Polyommatinae). Cela évoque en effet P. atlantica ! Un 1er mai à Choisy-le-Roi, avec des franges (un peu) entrecoupées de noir (avec une petite suffusion bleue ?) et cet aspect général, le choix se limite à mon sens à Polyommatus icarus, bellargus ou Aricia agestis, avec une probabilité plus grande pour bellargus ou icarus, bien plus variables qu’agestis, qui n’est jamais bleu. P. icarus n’a pas de frange entrecoupée (mais on ne peut l’exclure car elle l’est parfois un peu). C’est l’espèce la plus probable à cet endroit. P. bellargus est possible, mais ce n’est pas certain qu’il soit présent à Choisy. P. argyrognomon est très rare et, je pense, absent de ce secteur et il n’a pas de frange entrecoupée. Donc icarus ou bellargus ?

Yvan : Je rejoins en grande partie l’analyse de Luc. Néanmoins, si j’écarte sans aucun doute bellargus, je n’écarte pas A. agestis. Le reflet « bleu » n’est, à mon sens, pas véritablement une suffusion (écailles bleutées), mais plutôt un « effet d’optique », pas si rare sur les photos d’Aricia. Par ailleurs, la forme des ailes, le caractère marqué du point discoïdal, la frange entrecoupée et l’extrémité bien blanche des antennes plaident en faveur d’Aricia agestis.

Luc : Le choix se situe entre icarus et agestis, les deux sont plausibles à cet endroit. L’avis d’Yvan sur le bleu « physique » est intéressant. Dommage que nous n’ayons pas le verso. La disposition des points postdiscaux trancherait.

Xavier : J’arrive un peu après la bataille, mais mon idée initiale avant de lire vos réponses, était : WOW ! Superbe aberration d’icarus. À défaut d’une image du dessous, je suis plus en faveur d’agestis. Les données de bibliographie et de répartition excluant les autres espèces, ne demeurent que icarus et agestis. Aussi, le développement des lunulles oranges est plus une forme touchant agestis. J’ai quelques exemplaires qui vont en ce sens (pas aussi intensément, malheureusement) mais jamais pour icarus. Globalement, j’opterai pour une belle aberration d’Aricia agestis.

Aricia agestis DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, mâle. Les Hautes-Lisières, 30 mai 2009. Photo : J.-M. Gayman

Aricia agestis DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, mâle. Les Hautes-Lisières, 30 mai 2009. Photo : J.-M. Gayman

Aricia agestis DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, femelle. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Aricia agestis DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, femelle. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Aricia agestis DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, femelle. Hautes-Lisières (Rouvres, 28), 24 avril 2011. Photo : J.-M. Gayman

Aricia agestis DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775, femelle. Hautes-Lisières (Rouvres, 28), 24 avril 2011. Photo : J.-M. Gayman

Quelques autres Lycènes sur le même site

Glaucopsyche alexis PODA, 1761, mâle. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Glaucopsyche alexis PODA, 1761, mâle. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Glaucopsyche alexis PODA, 1761, mâle, verso. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Glaucopsyche alexis PODA, 1761, mâle, verso. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Polyommatus bellargus ROTTEMBURG, 1775, femelle. Choisy-le-Roi (France, 94), 30 avril 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Polyommatus bellargus ROTTEMBURG, 1775, femelle. Choisy-le-Roi (France, 94), 30 avril 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Polyommatus bellargus ROTTEMBURG, 1775, femelle à gauche et mâle à droite. Choisy-le-Roi (France, 94), 30 avril 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Polyommatus bellargus ROTTEMBURG, 1775, femelle à gauche et mâle à droite. Choisy-le-Roi (France, 94), 30 avril 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Polyommatus icarus ROTTEMBURG, 1775. Hautes-Lisières (Rouvres, 28), 5 mai 2011. Photo : J.-M. Gayman

Polyommatus icarus ROTTEMBURG, 1775, mâle. Hautes-Lisières (Rouvres, 28), 5 mai 2011. Photo : J.-M. Gayman

Polyommatus icarus ROTTEMBURG, 1775. Hautes-Lisières (Rouvres, 28), 5 mai 2011. Photo : J.-M. Gayman

Polyommatus icarus ROTTEMBURG, 1775, mâle. Hautes-Lisières (Rouvres, 28), 5 mai 2011. Photo : J.-M. Gayman

Polyommatus icarus ROTTEMBURG, 1775, femelle. Choisy-le-Roi (France, 94), 30 avril 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Polyommatus icarus ROTTEMBURG, 1775, femelle. Choisy-le-Roi (France, 94), 30 avril 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Polyommatus icarus ROTTEMBURG, 1775, femelle. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

Polyommatus icarus ROTTEMBURG, 1775, femelle. Choisy-le-Roi (France, 94), 1er mai 2011. Photo : Linh Quang Nguyen

.

2 réponses

  1. Simon
    |

    Magnifique aberration, j’y vois aussi Aricia agestis !
    En revanche, je crois que les deux photos légendées P. bellargus représentent en réalité des icarus : qu’en pensez-vous ?

  2. Xavier
    |

    Effectivement. Bien vu Simon.

Répondre