» » Zerynthia polyxena : une aberration

Zerynthia polyxena : une aberration

Une aberration photographiée par Thierry Laugier (à Gagnières dans le Gard, dernière semaine d’avril 2008) : Zerynthia polyxena DENIS & SCHIFFERMÜLLER, 1775.

Commentaire de M. Lucas BALITEAU

Maison Natale de Jean-Henri Fabre

(jeanhenri.fabre@wanadoo.fr
www.maison-natale-jeanhenrifabre.eu)

Concernant Zerynthia polyxena, la forme cassandra présente parfois une dominante noire à fond jaune ou blanche, les taches noires étant parfois absentes, les points bleus et les rouges parfois très réduits et parfois inexistants sur les antérieures. Quand il s’agit de populations comptant des milliers d’individus (rien d’exceptionnel chez les Zerynthes) de ce style, il existe peut-être un endémisme qui interdit de parler d’aberrations. Prenez E. aurinia, en pleine mutation, y compris sur de petits espaces où l’on trouve des individus virant au blanchâtre ou à l’orangé, les taches noires plus ou moins présentes. Et pourtant, c’est toujours E. aurinia.
Plus récemment, M. alcon alcon et son cousin (très différent) sont maintenant associés sous M. alcon tout simplement.

 

Commentaire de M. Luc MANIL
” Effectivement, cet exemplaire est clair (peu de noir) mais n’est pas vraiment aberrant. “

Répondre