Comment prendre l’avion avec un nouveau-né ?

Parfois, les circonstances nous obligent à prendre l’avion avec un nouveau-né. Lorsque cette situation se présente, la mère se pose de nombreuses questions. Elle se demande sur la faisabilité du voyage, son coût et d’autres soucis qui l’inquiètent. Quelques éléments de réponses sont à trouver ci-après.

Les conditions pour voyager en avion avec un nouveau-né

La plupart des compagnies aériennes autorisent les nouveau-nés de plus de 7 jours à prendre l’avion. En dessous de cet âge, il faudra encore demander au transporteur. Pour les prématurés et les bébés malades, il vaut mieux avoir l’aval du pédiatre. Quoi qu’il en soit, l’avion est préférable au long trajet en voiture ou en train. Le mieux serait aussi d’attendre à ce que l’enfant ait reçu ses tout premiers vaccins.

Les dispositifs à prendre pour le confort du nourrisson

Les parents avec enfants en très bas âge sont prioritaires à l’embarquement. Dès la réservation, indiquez au transporteur que vous prenez l’avion avec un nourrisson. La plupart du temps, l’enfant doit payer un tarif avec une remise. Ce qui vous autorise à installer un siège auto sur le fauteuil qui lui revient dans l’appareil. Cet accessoire devrait toutefois correspondre aux normes. Les modèles homologués ont 42 cm de largeur pour 57 cm de long. Certaines compagnies proposent un lit ou un hamac.

Des bagages propres au bébé sont admis à bord

Si l’enfant de moins de 2 ans a sa propre place dans l’avion, il a droit à son quota de bagage. Sa valise devrait faire moins de 55 x 35 x 25 cm. Ce bagage est admis en cabine. Il doit faire moins de 12 kg. L’enfant voyageur a la possibilité d’avoir 10 kg de bagages en soute. Dans tous les cas, il faut se renseigner à l’avance auprès du transporteur. Ce dernier devrait aussi apporter des explications sur les fluides que les parents peuvent apporter à bord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *